À paraître
le 18/04

Une alliance éphémère

Les relations de pouvoir entre les villes de Berne et de Lausanne: de la combourgeoisie à la sujétion (1525-1538)

Bernasconi, Milo,

ISBN:978-2-88901-245-9, 2024, 288 pages, 24€

En 1525, la ville de Lausanne signe un traité d’alliance avec la bien plus puissante ville de Berne. En 1536 cependant, les Bernois décident de conquérir le Pays de Vaud, les Lausannois ne sont non plus alliés mais sujets. Cet ouvrage propose une analyse novatrice des relations politiques entre les deux villes en se concentrant sur la correspondance échangé, et largement inédite, entre les deux villes.

Format Imprimé - 30,00 CHF

Description

Le 7 décembre 1525, la ville de Lausanne signe un traité de combourgeoisie avec les villes de Berne et de Fribourg en espérant pouvoir atteindre une indépendance longtemps convoitée. Mais, onze ans plus tard, les Bernois envahissent le Pays de Vaud, en devenant les souverains des terres vaudoises. Malgré son alliance avec Berne, Lausanne devient elle aussi une sujette bernoise en 1538. Face à un laps de temps aussi court, la question concernant une préméditation bernoise est légitime. Est-ce que les Bernois prévoyaient déjà, en 1525, de conquérir Lausanne ? Pour répondre à une telle question, la correspondance de la période 1525-1538 entre les deux villes peut nous aider à dresser un contexte plus complet de celui qui a été donné jusqu’à aujourd’hui.
Grâce à une analyse axée, pour la première fois, uniquement sur les lettres échangées entre les deux villes, il sera possible de considérer les relations sous plusieurs points de vue. Une analyse linguistique soutiendra l’analyse historique, cette dernière incluant les relations religieuses, militaires et judiciaires entre Berne et Lausanne. Pour chaque thématique, il sera important de considérer les attitudes des deux villes, comment les Bernois exercent leur puissance diplomatique et comment, le cas échéant, les Lausannois tentent de défendre leur position et leur envie d’indépendance. Cela nous permettra de mieux comprendre cette période fondamentale de l’histoire lausannoise et de l’influence de cette période sur les siècles successifs.

Table des matières

Préface de Karine Crousaz
Avant-propos
Problématique

État de la recherche et présentation du corpus de sources

Le Pays de Vaud et la ville de Lausanne à la veille du traité de combourgeoisie de 1525

La structure politique des deux villes et des auteurs des lettres

Analyse rhétorique du corpus de lettres
La lettre d’État à État au XVIe siècle
Les ouvertures et les conclusions des lettres bernoises avant et après 1536
L’évolution rhétorique du contenu des lettres bernoises

Entre combourgeoisie et conquête (1525-1536) : le protectorat bernois
L’ennemi commun des villes de Berne et de Lausanne : Sébastien de Montfalcon
Les relations entre Berne et Lausanne en fonction du comportement de Fribourg (1533-1534)
L’assistance militaire Lausannoise au service de Berne
Quelques exemples de comportements lausannois dénoncés par Berne

La souveraineté bernoise sur le territoire nouvellement conquis (1536-1538) : un perpétuel débat
L’assujettissement de Lausanne (1536-1538)
Les résistances à la Réformation imposée par Berne
La « bonne justice » bernoise se heurte à la coutume lausannoise

Conclusion
Liste des abréviations
Bibliographie

Annexes
1) Correspondance entre les villes de Berne et de Lausanne (de 1525 à 1559)
2) Le Conseil de Berne à l’Évêque et au Chapitre de Lausanne, le 20 octobre 1529
3) Le Conseil de Berne à l’Évêque de Lausanne, le 19 décembre 1531
4) Le Conseil de Berne aux chanoines du Chapitre de Lausanne, le 6 avril 1536
5) Chronologie