31 janvier 2023

Nouvelle parution - De Rousseau à Dunant: La colonisation et l’esclavage vus de Genève

Depuis une vingtaine d’années, l’implication de Genève dans la colonisation et l’esclavage est devenue un sujet périodiquement débattu dans l’espace public. Il s’agit d’un débat problématique, en ce sens que les arguments et les positions des protagonistes s’appuient sur une base documentaire étroite, les archives publiques et privées dans ce domaine étant soit muettes, soit inaccessibles, soit dispersées. L’insuffisance des sources, qui empêche de déterminer la réelle ampleur de l’implication dans des « affaires honteuses », crée une crispation. Il est difficile aujourd’hui de sortir de l’affrontement de deux camps irréconciliables, le premier mettant en avant les complicités genevoises et les torts à redresser, le second affirmant que les générations actuelles ne sauraient être tenues responsables des errements de leurs aïeux.

Si le débat s’est figé, c’est parce que l’accent a été mis jusqu’à maintenant sur les liens noués par Genève avec l’outre-mer à travers le grand négoce, déplaçant au loin hommes, marchandises et capitaux. Or, c’est là que les sources font le plus défaut. Pour décrisper le débat, ce livre propose de se tourner du côté de la circulation des idées. L’auteur y fait le pari que c’est à travers les écrits sur l’expansionnisme européen d’hommes de lettre genevois du XVIIIe et du XIXe siècle que l’héritage colonial de la cité de Calvin se laisse le mieux cerner.

Bouda Etemad est professeur honoraire des Universités de Genève et de Lausanne. Il a notamment publié La Suisse et l’esclavage des Noirs, avec Jannick Schaufelbuehl et Thomas David (Antipodes, 2005) ; L’héritage ambigu de la colonisation. Economies, populations, sociétés (Armand Colin, 2012) ; et Empires illusoires. Les paris perdus de la colonisation (Vendémiaire, 2019).

À retrouver en librairie ou à commander sur notre site: https://www.antipodes.ch/produit/de-rousseau-a-dunant-la-colonisation-et-lesclavage-vus-de-geneve/

31 janvier 2023

Nouvelle parution - Revue historique vaudoise 130/2022

Sujet vaste, complexe et pluriel, la Franc-maçonnerie reste encore l’objet de nombreux débats. Bien que présente en Suisse et dans le Canton de Vaud depuis la première moitié du XVIIIe siècle, la Franc-maçonnerie et son histoire n’ont que rarement été étudiés en dehors des cercles maçonniques. Regroupant douze contributions d’auteur-e-s aussi bien issus de loges que de la recherche académique, ce nouveau numéro de la Revue historique vaudoise se penche sur l’évolution des loges en terre vaudoise du XVIIIe siècle à nos jours.

Ce volume présente les différentes obédiences et offre un parcours à travers trois siècles d’histoire maçonnique, les rapports avérés ou fabulés entre le monde politique et la maçonnerie, mais aussi sur des domaines aussi divers que l’architecture des loges, l’apparition de la franc-maçonnerie féminine ou encore la difficile question de la gestion des archives et de leur accessibilité de cette société longtemps considérée comme secrète. De plus, ce numéro bénéficie d’une iconographie inédite grâce à l’ouverture des archives des loges et de leurs temples. Loin de se limiter au canton de Vaud, ce numéro présente aussi les loges romandes dans toute leur diversité architecturale et donne un aperçu des relations souvent tourmentées entre la franc-maçonnerie et le Valais. Ce dossier thématique est complété par une étude novatrice sur le mouvement des Ames intérieures, cercle religieux réservé aux élites lausannoises qui du XVIIIe à la fin du XIXe siècle pratiquait un culte crypto-catholique en terre protestante.

Ouvrage collectif sous la direction de Sylviane Klein.

À retrouver en librairie ou à commander sur notre site: https://www.antipodes.ch/produit/revue-historique-vaudoise-130-2022/

31 décembre 2023

Libreo.ch

Des maisons d’édition suisses des trois régions linguistiques viennent de lancer une plateforme numérique destinée à regrouper leurs publications en sciences humaines et sociales.

Avec libreo.ch, ces maisons d’édition réunissent en un lieu central les livres et revues qu’elles publient pour les mettre à disposition des chercheuses, des chercheurs et d’un lectorat plus large. Sur cette plateforme unique, il est proposé des livres et des revues numériques en libre-accès ou payants, mais prochainement également des revues et des livres en format papier.

À ce jour, 127 livres ainsi que 7 revues sont déjà disponibles.

Les maisons d’édition de sciences humaines suisses se sont constituées en association au mois d’avril 2015. L’Association suisse des éditeurs de sciences humaines et sociales (ASESHS), qui regroupe aujourd’hui une vingtaine de maisons s’est donné pour objectif la mise en place de cette plateforme internet commune, qui vise non seulement à rendre accessible, de façon regroupée et sous forme électronique, le contenu qu’elles produisent, mais aussi à le valoriser auprès du public.

La plateforme libreo.ch a, en plus de la publication de contenu, une visée communautaire et fédératrice. Elle veut rassembler les différents acteurs et actrices du livre de sciences humaines et sociales: chercheuses et chercheurs, maisons d’édition, expert·e·s, bibliothèques. Ce projet veut mettre en évidence et à disposition le contenu scientifique de qualité, publié et produit en Suisse, auprès d’un lectorat intéressé par les sciences humaines et sociales.

Contacts
En français: 
Michael Balavoine, michael.balavoine@medhyg.ch, 022 702 93 53, 079 759 54 78
Alain Cortat, alain.cortat@alphil.ch, 032 724 35 65.

En allemand: 
Franziska Doerig, doerig@seismoverlag.ch , 044 261 10 94, 078 602 85 42.
Hans-Rudolf Wiedmer, wiedmer@chronos-verlag.ch, 044 265 43 40.
31 décembre 2023

Les Editions Antipodes soutiennent SOS Méditerranée

Les Editions Antipodes ne sont pas simplement tournées vers des objectifs financiers, vers leur survie économique: leur projet dépasse ces dimensions, en cohérence avec les livres qu’elles publient ou par leur manière de les produire, par les événements qu’elles organisent, par les bonnes relations de travail qu’elles se soucient d’entretenir avec leurs autrices et leurs auteurs, avec leurs partenaires ou à l’interne.

Nous sommes sensibles aux questions de société: l’égalité entre les sexes, plus de justice sociale, le respect des personnes et de l’environnement.

C’est donc naturellement que nous sommes touché·e·s par le sort réservé aux migrants et aux migrantes qui fuient des situations insupportables, qui en sont réduits à fuir leur pays et à risquer leur vie dans une traversée aventureuse de la Méditerranée, à bord d’embarcations précaires.

Nous tenons donc à exprimer notre solidarité avec ces migrant·e·s et nous nous engageons pour soutenir l’association SOS Méditerranée qui sauve de la noyade autant de naufragé·e·s que possible.

Depuis février 2016 , 33’000 personnes ont été sauvées avec l’Aquarius, puis avec l’Ocean Viking, qui a pris le relai.

Un jour de navigation de l’Ocean Viking, le bateau de SOS Méditerranée, coûte 15’000 francs par jour (cela comprend l’affrètement du navire, le fuel, la logistique, le matériel et les équipes à bord).

Nous sommes convaincus que vous comprendrez notre engagement et nous espérons que vous le partagerez.

En savoir plus sur SOS Méditerranée:

https://sosmediterranee.ch/qui-sommes-nous/

Pour permettre au bateau de naviguer et de sauver des vies:

https://sosmediterranee.ch/donation/