Le Roman de Solon

Les gens de peu ne laissent guère de traces: naissance, baptême, mariage, divorce et mort rythment l’écriture administrative des registres de l’état civil. Marc Solon y a été inscrit pendant l’année 1840 au mois d’août: “Lundi 17 jours du mois d’août à trois heures avant midi est né à Genève,  rue Beauregard No 66, Marc Solon, enfant naturel de sexe masculin, fils de Marie Solon, domestique, âgée de 26 ans et sept mois, non mariée, exposée à Genève, domiciliée à Gy, Commune de Jussy en ce canton”. Sa biographie aurait pu s’arrêter là et Solon rester un inconnu comme tant de pauvres fichés et classés dans les archives communales et cantonales. Or, il n’en a pas été ainsi.

Solon

Tiré du Roman de Solon de Martine Ruchat, paru en 2008 chez Antipodes, cette bande dessinée retrace le parcours du jeune Marc Solon, un enfant placé qui deviendra voleur dans la Genève du XIXe siècle. Un parcours lié à la pauvreté, au manque de statut et de considération, révélé par les magnifiques dessins à l’encre de chine d’Elisabeth Voyame.