EDITIONS ANTIPODES

Nouvelles Questions Féministes

Nouvelles Questions Féministes Vol. 35, No1

Morales sexuelles    

Marta Roca i Escoda, Anne-Françoise Praz, Eléonore Lépinard 

2016, 208 pages, 32 chf, 25 €, ISBN 978-2-88901-119-3

À travers des objets divers comme la contraception, la prostitution, la SlutWalk, le consentement des patientes en gynécologie, la sexualité dans le mariage catholique, ce numéro de Nouvelles Questions Féministes regarde comment les divers discours féministes et étatiques définissent une norme sexuelle et procèdent à une régulation morale des sexualités. 
 
Lire la suite...

Nouvelles Questions Féministes Vol. 34, No2

Penser hors de la francophonie

Amel Mahfoudh, Christine Delphy, Patricia Roux, Ellen Hertz  (éds)

2015, 160 pages, 32 chf, 25 €, ISBN 978-2-88901-116-2

Nouvelles Questions Féministes propose ici cinq traductions originales, afin de faire connaître des analyses féministes estimées importantes mais qui sont mal diffusées dans la littérature francophone actuelle. Les articles aux thématiques différentes du Grand angle sont reliés par la volonté de leurs auteures d’expérimenter de nouveaux outils pour comprendre les transformations induites, d’une part, par la montée du néolibéralisme et les limites des politiques féministes mainstream visant à y faire face, et, d’autre part, par la sophistication croissante de l’analyse féministe elle-même, nourrie par (et nourrissant) des courants de pensée voisins tels que les études postcoloniales et les Queer Studies.

Lire la suite...

Nouvelles Questions Féministes Vol. 34, No1

Imbrication des rapports de pouvoir

Patricia Roux, Hélène Martin (éds)

2015, 176 pages, 32 chf, 25 €, ISBN 978-2-88901-113-1

Considérant que les femmes ne constituent pas une catégorie homogène, la recherche féministe vise désormais à prendre en compte les effets d’autres systèmes d’oppression que le genre et à analyser leur imbrication. Que vivent, par exemple, les femmes qui sont la cible de discriminations à la fois sexistes et racistes? Comment les normes de sexe sont-elles modulées par celles de l’âge? Quels sont les liens entre le genre et le lesbianisme? Qu’a à voir la discrimination des animaux avec la discrimination des femmes et celle des étrangers? Ces questions sont traitées dans quatre recherches empiriques qui forment le Grand angle du numéro, permettant de voir comment les rapports de pouvoir se renforcent mutuellement ou, au contraire, comment l’un d’entre eux peut atténuer les effets d’un autre.

Lire la suite...

Nouvelles Questions Féministes Vol. 33, No2

Féminismes au Maghreb

Amel Mahfoudh, Christine Delphy (éds)

2014, 152 pages, 26 chf, 21 €, ISBN 978-2-88901-105-6

Ce numéro est consacré à l’histoire des mouvements féministes en Tunisie, en Algérie et au Maroc, et à leur développement actuel, analysés par des chercheuses et des militantes du Maghreb. Avec les "printemps arabes", les Européen·ne·s ont découvert avec surprise la forte présence des femmes dans les manifestations et surtout qu’elles se mobilisaient pour revendiquer l’égalité des sexes. Jusque là, les Maghrébines et même l’ensemble des femmes arabes et musulmanes étaient vues à travers des lunettes coloniales comme soumises et résignées. Mais en fait, elles luttent pour leurs droits depuis près d’un siècle, avec constance.

Lire la suite...

Nouvelles Questions Féministes Vol. 33, No1

Apprentissages entre école et entreprise

Martine Chaponnière, Farinaz Fassa, Helene Füger, Nadia Lamamra, Françoise Messant (éds)

2014, 168 pages, 26 chf, 21 €, ISBN 978-2-88901-092-9

Au carrefour entre système scolaire et marché du travail, la formation professionnelle est un espace particulièrement intéressant à soumettre à l’analyse féministe. Lieu majeur de socialisation professionnelle, elle produit de futur·e·s travailleuses et travailleurs destiné·e·s à des professions fortement sexuées et ségréguées. A partir d’éclairages français, allemands et suisses, ce numéro met au jour quelques invariants: l’interdiction de transgresser les frontières du genre, la perpétuation de la division sexuelle du travail et des stéréotypes de genre et enfin la peur de l’avancée en mixité.

Lire la suite...