Le football à l'épreuve de la violence et de l'extrémisme

28,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-013-1
La violence et l'extrémisme associés au spectacle du football constituent depuis une vingtaine d'années une préoccupation croissante en Europe. Au point que l'objectif de pacifier les interactions footballistiques trouve désormais des ancrages de plus en plus nombreux chez les acteurs en charge du problème. Le présent ouvrage, qui regroupe les contributions de quelques-uns des meilleurs spécialistes du sujet, revient sur deux des principaux pôles d'interrogation qui se rapportent à ces désordres, à travers un état des lieux européen de la violence et de l'extrémisme. En premier lieu, sur l'identité, les motifs et les cibles des auteurs de ces débordements. En second lieu, sur la nature et le sens à donner à la recomposition des dispositifs de toute nature-juridique, policier, urbanistique, socio-préventifs-désormais mis en place pour réguler un phénomène identifié aujourd'hui comme un risque majeur.

La violence et l'extrémisme associés au spectacle du football constituent depuis une vingtaine d'années une préoccupation croissante en Europe. Au point que l'objectif de pacifier les interactions footballistiques trouve désormais des ancrages de plus en plus nombreux chez les acteurs en charge du problème.

Le présent ouvrage, qui regroupe les contributions de quelques-uns des meilleurs spécialistes du sujet, revient sur deux des principaux pôles d'interrogation qui se rapportent à ces désordres, à travers un état des lieux européen de la violence et de l'extrémisme.

En premier lieu, sur l'identité, les motifs et les cibles des auteurs de ces débordements. En second lieu, sur la nature et le sens à donner à la recomposition des dispositifs de toute nature-juridique, policier, urbanistique, socio-préventifs-désormais mis en place pour réguler un phénomène identifié aujourd'hui comme un risque majeur.

Dans les stades

  • Violence et extrémisme dans le football: perspectives européennes (Thomas Busset, Christophe Jaccoud)
  • Le football à l'épreuve du racisme et de l'extrémisme: un état des lieux en Europe (Dominique Bodin, Luc Robène, Gaelle Sempé)
  • La politique dans le mouvement ultra en Italie (Sébastien Louis)
  • Supporters extrêmes, violences et expressions politiques en France (Nicolas Hourcade)
  • Supportérisme et extrémisme de droite en Suisse (Thomas Busset, Thomas Gander, Pascal Pfister, Raffaele Poli)
  • Football et sécurité en Belgique: formes et transformations (Bertrand Fincoeur)
  • Signification culturelle du discours sur le hooliganisme et racisme ordinaire dans le milieu du football (Dariuš Zifonun)
  • Football et conflits ethniques à l'exemple des ligues juniors de Basse-Saxe     (Gunter A. Pilz)

Les réponses

  • Dispositif de sécurité contre le hooliganisme et droits des supporters en Europe (Anastassia Tsoukala)
  • Le football entre sport, État et marché. Les morphologies du contrôle du risque sportif à l'orée de l'Euro 08  (Christophe Jaccoud, Dominique Malatesta,
  • Jean-Philippe Dubey)
  • La sécurité dans les stades grecs: luttes et enjeux (Diamantis Mastrogiannakis)
  • Hooliganisme, territoire et sécurité: analyse spatiale d'un risque complexe      (Basile Barbey)
  • Le fancoaching, un travail sociopédagogique dans le milieu des supporters (Entretien avec David Zimermmann, réalisé par Dominique Malatesta et Christophe Jaccoud)        

Fool, violence et extrémisme

Au moment ou la Licra publie son rapport (en ligne sur son site) sur le racisme dans le sport (soulignant au passage les difficultés grandissantes des femmes à accéder simplement à la pratique), cet ouvrage collectif dresse un panorama informé et européen sur le cas du football avec, évidemment, la question lancinante du hooliganisme et de l'extrémisme de droite. Dans la seconde partie, certains des auteurs se penchent également sur les politiques publiques en la matière, permettant de mesurer les difficultés et les incohérence des réponses institutionnelles.

Nicolas Kssis, Regards, octobre 2008

Les ultras passés à la loupe

C'est le côté obscur du football. Et à un mois de l'Euro 2008, il est mis sous la lumière des projecteurs. Le milieu des ultras des stades suisses sera-t-il satisfait de l'analyse réalisée par le sociologue Thomas Busset de l'Université de Neuchâtel? Allez savoir. Le portrait type de ces supporters inconditionnels pourrait de prime abord sembler assez proche de celui dressé régulièrement dans la presse après des incidents comme ceux ayant impliqué des ultras bâlois, zurichois et bernois pas plus tard que la semaine dernière. Avec pour résultat des dizaines de blessés. Mais le chercheur, qui travaillait dans le cadre du programme national "Extrémisme de droite-causes et contre-mesures", tient absolument à nuancer: "On ne peut pas mettre tout le monde dans le même bain."

Alors, ces ultras qui sont-ils? Selon l'enquête réalisée auprès du noyau dur des supporters de Bâle, YB et Servette-"Trois clubs dont on disait alors qu'ils comptaient beaucoup de fans d'extrême droite"-ce sont eux qui donnent désormais le ton dans les stades et non plus les hooligans des années 1990. Pour rappel, ces derniers étaient d'abord intéressés par la castagne alors que les premiers affirment être avant tout passionnés par le ballon rond et "violents que s'ils se sentent provoqués." Selon Thomas Busset encore, les attitudes racistes et d'extrême droite sont aussi en recul, dans nos stades en tout cas. Un avis qui peut surprendre, voire détonner à la lecture des médias étrangers. "Dans notre travail à paraître, il y aura aussi la contribution d'un collègue français. Et il en ressort que la presse met souvent en exergue les incidents racistes dans l'Hexagone, mais que personne ne raconte le fait que de nombreux groupes de supporte