Doutes, croyances et divination. Une étude anthropologique de l'expérience divinatoire en Suisse romande

36,00 CHF
Réf.: 978-2-940146-71-0
Faut-il croire ou non à la voyance? Ce livre traite de front cette question en montrant que la croyance en la divination dépend toujours de la situation dans laquelle cette croyance est vécue. Il apporte ainsi au lecteur des clefs de compréhension sur la façon dont les "voyants" endossent leur rôle et vivent leurs incertitudes. Il permet également de mieux connaître ce qui fonde leur source d'inspiration. De façon plus générale, il vient nourrir la réflexion sur le croire et le faire croire; sur les sentiments religieux et leur émergence; sur le rapport existentiel aux catégories du sacré et de la transcendance dans une perspective anthropologique.

Faut-il croire ou non à la voyance? Ce livre traite de front cette question en montrant que la croyance en la divination dépend toujours de la situation dans laquelle cette croyance est vécue. Il apporte ainsi au lecteur des clefs de compréhension sur la façon dont les "voyants" endossent leur rôle et vivent leurs incertitudes. Il permet également de mieux connaître ce qui fonde leur source d'inspiration. De façon plus générale, il vient nourrir la réflexion sur le croire et le faire croire; sur les sentiments religieux et leur émergence; sur le rapport existentiel aux catégories du sacré et de la transcendance dans une perspective anthropologique. En plongeant le lecteur dans la vie de six "voyants", ce livre montre comment ces personnes s'initient aux pratiques divinatoires et acceptent progressivement un rôle qui reste difficile à assumer, car les devins sont bien souvent traités d'irrationnels, d'illuminés ou de charlatans. En détaillant leurs parcours de vie et en décrivant leurs expériences de voyance à la lumière de leurs propres arguments, ce livre permet de saisir comment ces "voyants"gèrent leurs doutes et vivent leurs croyances lorsqu'ils prennent suffisamment confiance en eux pour oser exprimer leurs intuitions contre de l'argent.

Sur ethnographiques.org

Cet ouvrage, inspiré d'une thèse de doctorat portant sur les pratiques divinatoires en Suisse soutenue à l'Université de Neuchâtel en 2003, s'adresse aux universitaires et aux passionnés de lectures concernant la divination. L'auteur se demande, tout au long de ce travail, "comment les voyants parviennent à provoquer un événement à partir duquel s'échafaude une histoire commune aux interlocuteurs d'une séance de consultation" (p.18). Ce n'est donc pas tant les tensions entre la normalité et la paranormalité qui retiennent son attention, mais plutôt les jeux de langage, permettant au devin de rompre l'intelligible et d'ainsi faire l'événement chez le consultant. Plus précisément, Berthod s'interroge sur l'expérience vécue des voyants et sur le passage de l'intuition à l'énonciation. Il démontre ainsi que l'expérience divinatoire implique un sentiment d'"extension de soi", autrement dit un changement dans la manière de prendre conscience de soi-même. L'efficacité d'un tel sentiment repose sur différentes mises à distance de soi (notamment les ruptures de représentations culturelles, l'introduction d'un dialogue risqué, etc.). Dans cette perspective, la parole mantique sert non pas à formuler des prédictions justes, mais à lier le consultant et le devin dans une intense relation de confiance permettant de construire un nouveau récit existentiel, libre de référents. C'est donc dire que l'art du voyant réside dans l'originalité de son point de vue, éclairant autrement la vie et les problèmes du consultant.

L'auteur a choisi l'approche biographique pour dénouer la problématique. Cette approche a le mérite d'humaniser les consultations. Il affirme que les récits de parcours lui permettront de se concentrer sur les "stratégies cognitives et corporelles que les devins engagent pour faire émerger puis exprimer leurs intuitions" (p.24). Pour ce faire, l'auteur, dans son premier chapitre "Situer les arts divinatoires", tente de comprendre le contexte historique et social dans lequel sont plongé