Adultes Aînés : les oubliés de la formation

20,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-094-3
Le vieillissement de la population a permis l'éclosion d'une nouvelle période de la vie, où les personnes à la retraite sont pour la plupart en bonne santé physique et mentale. Se pose ainsi la question de leurs besoins en formation et leur rapport au savoir, que cet essai sociologique explore en se référant en priorité aux Uni3.

Pourquoi continuer à se former quand on a atteint l'âge de la retraite? Inutile? Coûteux? Plus d'un million et demi de Suisses sont des piliers invisibles de la vie sociale et politique de ce pays, générant de nouveaux besoins en formation. Il s'agit d’y répondre, en les cernant avec soin pour apporter une réponse qui soit adaptée à une population qui a acquis, au fil de la vie, compétences et expériences. La pédagogie elle aussi doit tenir compte de cette situation.

La formation des Adultes Aînés ainsi conçue apportera des éléments propres à donner sens à ce moment de la vie et des clés pour comprendre un monde qui change. Neuf universités du 3e Âge s’efforcent aujourd’hui de relever ces défis en proposant des programmes pertinents, avec l’appui des universités locales. Mais leur organisation est fragile, car elles ne sont guère reconnues publiquement.

En six chapitres bien documentés, ce livre analyse la situation actuelle, décrypte les besoins en formation, légitime sa mise en oeuvre, décrit les institutions existantes et esquisse la pédagogie à inventer. Il s’agit de séduire et non d’imposer. Cantons, Confédération et membres du 2e Âge doivent prendre au sérieux une des grandes mutations de la société contemporaine, caractérisée par l’avènement d’adultes motivés et responsables, mais à la retraite!

Dossier de presse [débat du 18.09.2014]

 

Introduction

1. Les défis à relever

  • L'urgence et l'essentiel
  • Pourquoi ne devraient-ils pas se former?

2. Vieillissement de la population et nouvel âge de la vie

  • Les chiffres parlent d'eux-mêmes
  • L’âge est-il si important?
  • Les Adultes aînés et l’apprentissage la vie durant
  • Les Adultes aînés ou AA (60 à 85 ans)
  • Conclusion: relativisation de l’âge et nouvelle période de la vie

3. Modes de vie des Adultes aînés et identification de leurs besoins en formation

  • La révolte tranquille du 3e âge
  • Les Adultes aînés dans le miroir des représentations
  • Diversité des modes de vie et des aspirations
  • Besoins différenciés en formation
  • Point d’orgue

4. Se former la vie durant, pourquoi et comment?

  • De l’éducation permanente à la formation professionnelle continue
  • Éducation (learning) et vieillissement
  • Défense et illustrations d’une idée vitale
  • Les universités: centres de compétences pour la formation des Adultes aînés
  • Rester en vie, c’est poursuivre sa formation
  • Institutionnalisation de l’apprentissage la vie durant
  • Conclusions

5. Les Uni dans le monde occidental

  • Modèle britannique
  • Modèle français
  • Modèle hybride: l’université du 3e âge de Finlande
  • Les universités du 3e âge en Suisse
  • Une enquête révélatrice
  • Osher Lifelong Learning Institutes: un modèle à suivre ?
  • D’un chapitre à l’autre

6. Pédagogie spécifique ou aiguillon pour une pédagogie renouvelée<

Une "source de vie" pour "les adultes aînés"

Il est fréquent de retrouver beaucoup de professionnels à la retraite chercher à poursuivre d’autres activités ou à réaliser une ambition de vie manquée. La retraite est, pour certains, un temps anxieux et stressant où se développent parfois des vices tels la dépendance à l’alcool, les comportements antisociaux... Souvent le retraité ne se sent pas utile et peut développer en lui des attitudes susceptibles de conduire à une mort précoce. Une telle situation appelle à la valorisation des retraités, à travers une formation spécifique. Dans un ouvrage intitulé Adultes Aînés: les oubliés de la formation, Roland J. Campiche (Elvetique) et Afi Sika Kuzeawu, une Togolaise en Suisse), abordent ce problème de nouvel âge sous divers angles touchant la sociologie, la psychologie, la pédagogie, l’économie, le droit, la médecine, la politique, la démographie, l’histoire et autres. En vacances à Lomé, Mlle Kuzeawu s’est exclusivement ouverte à Togo-Presse pour partager les préoccupations soulevées dans l’ouvrage, en les situant dans le contexte africain où le départ à la retraite ne rime pas nécessairement avec la vieillesse.

Adultes Aînés: les oubliés de la formation est un ouvrage de recherche scientifique qui traite de la question de formation des retraités. Cet ouvrage, dont les coauteurs sont Roland J. Campiche et Afi Sika Kuzeawu, se réfère à la société suisse confrontée aux problèmes de vieillesse de la population, où les adultes aînés (les retraités) constituent une tranche sociale dont l’âge varie entre 60 et 85 ans. C’est dire qu’à priori, l’ouvrage s’intéresse plus aux contextes européens qu’africain. Mais. ces centres d’intérêt, selon Mlle Afi Sika Kuzeawu, touchent les sociétés africaines où, dans certains domaines, on peut aller à la retraite à 45 ans. Dans ce dernier cas le ret