Des saints nés des rêves. Fabrication de la sainteté et commémoration des néomartyrs à Lesvos (Grèce)

31,00 CHF
Réf.: 978-2-940146-90-1
À la fin des années 1950 dans la région de Mytilène, chef-lieu de l'île de Lesvos (nord-est de la Grèce), la mise au jour de tombes contenant des squelettes sans identité suscitent une série d'événements: rêves de la population environnante, miracles, apparitions. Des récits circulent, reconstituant la vie et les conditions du décès de ces inconnus-un massacre remontant aux premières années de l'occupation ottomane-et les instituant comme saints. Tout d'abord sceptique, l'Église locale mène une enquête puis entreprend les démarches officielles qui ont abouti à leur reconnaissance officielle et à la construction d'un monastère les célébrant, le Monastère Agios Rafaíl.

À la fin des années 1950 dans la région de Mytilène, chef-lieu de l'île de Lesvos (nord-est de la Grèce), la mise au jour de tombes contenant des squelettes sans identité suscitent une série d'événements: rêves de la population environnante, miracles, apparitions. Des récits circulent, reconstituant la vie et les conditions du décès de ces inconnus-un massacre remontant aux premières années de l'occupation ottomane-et les instituant comme saints. Tout d'abord sceptique, l'Église locale mène une enquête puis entreprend les démarches officielles qui ont abouti à leur reconnaissance officielle et à la construction d'un monastère les célébrant, le Monastère Agios Rafaíl. L'objectif de cet ouvrage est de préciser, dans le cadre du christianisme orthodoxe, quels ont été les enjeux de ce qui est considéré comme une "apparition" de saints, en mettant ainsi l'accent sur la fabrication de la sainteté: enjeux de mémoire, enjeux de mise en scène de l'histoire et du rôle de l'institution ecclésiastique, enjeux économiques aussi.

Par la présentation des registres auxquels se réfèrent différents groupes de personnes-le point de vue des villageois, celui de l'Église et celui des gens vivement critiques envers le phénomène ou son développement-il s'attache à restituer de façon polyphonique un processus complexe, qui renvoie à des thématiques diverses: culte des saints, croyances, rêves, registre du martyre, pèlerinage, rapports sociaux de sexe ou encore opposition entre religion populaire et église.

Dans la revue Anthropologie et Sociétés

Dans cet ouvrage, Séverine Rey nous livre la chronique de la"découverte" puis de la reconnaissance progressive de trois nouveaux saints sur l’île grecque de Lesvos. Elle fait suite à l’excavation d’ossements humains dans les années 1960, une mise à jour vite suivie de rêves de villageois (et en particulier de villageoises) au cours desquels le défunt leur révèle sa nature de saint puis leur livre progressivement sa biographie ainsi que l’existence d’autres vestiges qui s’avèreront également ceux de saints. Dès lors, c’est à la construction de ces personnages, à la reconnaissance de leur statut puis à l’institutionnalisation de leur culte que l’ouvrage est consacré.

Ce processus est, pour l’auteure, le résultat de l’interaction entre différents groupes, dont les points de vue divergents ont pu, selon les moments, s’entremêler, se renforcer mutuellement ou se confronter. La méthodologie est dès lors axée sur l’analyse d’énoncés que l’auteure regroupe en trois registres de discours, correspondant aux points de vue respectifs de différents types
d’acteurs. Ceux-ci ont été dégagés à partir de sources écrites, parfois contemporaines des faits, ainsi que d’entretiens réalisés à la fin des années 1990 par l’anthropologue auprès des acteurs principaux de l’évènement. Le découpage de l’ouvrage découle de cette perspective: chaque partie correspond à l’analyse de l’un de ces registres.

La première est consacrée aux onireméni (rêveurs), premiers responsables de l’affaire. Ce discours s’inscrit dans un régime de croyances dans lequel les preuves sont secondaires et ne sont mobilisées que lorsque l’on s’adresse aux personnes que l’on veut faire "basculer" dans ce système de compréhension (le clergé en particulier). Les villageois insistent sur la biographie des saints: asc&ea