Les années 68

20,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-037-0
Les années 68 aborde "1968" comme un phénomène global qui s'est passé simultanément dans bien des pays et dans plusieurs villes de Suisse.
 Le mouvement ne concerne pas uniquement les grandes villes comme Zurich et Genève, l’occupation de l’École normale de Locarno par les étudiants, les revendications pour un centre de jeunesse autonome à Bienne y participent autant que les contestations au sein des universités, les manifestations contre la guerre au Vietnam ou le "Globuskrawall" de Zurich. 
Ces contestations doivent être considérées sur la longue durée: le terrain est préparé par des précurseurs dès les années 1950 et "1968" est encastré dans les transformations fondamentales qui se produisent durant les trente glorieuses de la période d’après guerre.

Les années 68 présente une vue d'ensemble de "1968 " dans les différentes villes et régions de Suisse. 
Le mouvement ne concerne pas uniquement les grandes villes comme Zurich et Genève, l’occupation de l’École normale de Locarno par les étudiants, les revendications pour un centre de jeunesse autonome à Bienne y participent autant que les contestations au sein des universités, les manifestations contre la guerre au Vietnam ou le " Globuskrawall " de Zurich.
 Ces contestations doivent être considérées sur la longue durée : le terrain est préparé par des précurseurs dès les années 1950 et " 1968" est encastré dans les transformations fondamentales qui se produisent durant les trente glorieuses de la période d’après guerre. 
L’ouvrage aborde "1968" comme un phénomène global qui s’est passé simultanément dans bien des pays. En démontrant les dimensions transnationales de " 1968 " en Suisse, il décrit les échanges entres les différents mouvements nationaux et leurs influences réciproques.

  • Introduction

  • Antécédents culturels et politiques

  • Un événement transnational

  • Interprétations,

  • Buts et stratégies

  • Les années de transition

  • Impacts et interprétations

  • Repères bibliographiques

Dans la Revue historique vaudoise

L’héritage de Mai 68 reste au coeur de belles controverses touchant les mouvements sociaux des années 1960 et 1970. La libération et l’émancipation des jeunes, des femmes, de la sexualité lato sensu, des pays colonisés, de la culture, de l’esprit, des valeurs, de l’individu, etc. ont tourné au conflit de générations, dont les thèmes évoqués reviennent comme des antiennes dans les discours au gré des circonstances et au fil des réinterprétations comme l’ont montré les commémorations de 2008.

Cet essai de synthèse consacré aux années 68 en Suisse comble une lacune, car, contrairement à l’Allemagne et à la France où de nombreuses recherches ont bien défriché le terrain, le cas de la Suisse n’a été abordé que récemment par des mémoires universitaires centrés sur les cantons romands.

L’intérêt de l’ouvrage réside dans son inscription dans la longue durée et dans une approche internationale qui permettent de mieux comprendre l’évolution des événements en Suisse et surtout les influences extérieures déterminantes. Les antécédents culturels et politiques sont présentés dans la même perspective, d’abord au niveau global avant d’en examiner les prolongements dans le tissu social helvétique. Les Suisses romands y découvriront les particularités des métropoles alémaniques beaucoup plus détaillées que celles des villes romandes; les événements sont présentés avec précision au fil d’une chronologie fine de même que les aspects culturels. Tous les "anti" sont évoqués: l’antiautoritarisme, l’anticapitalisme, l’anticommunisme, l’anti-impérialisme, l’antimilitarisme, l’antifascisme, l’anticolonialisme, l’antiféminisme, etc. ; ils alimentent les discours contestataires des nouvelles gauches, dont les sensibilités aussi diverses qu’