L'intersubjectivité en questions 

46,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-051-6
Cet ouvrage collectif vient inaugurer la collection Actualités psychologiques, en proposant de faire le point sur la notion d’intersubjectivité qui se trouve au coeur des débats contemporains dans le champ de la psychologie. Contribution exceptionnelle, ce livre est à destination de tous, psychologues praticiens et professionnels de la relation, chercheurs et étudiants en psychologie ou dans des disciplines connexes. Il permet d’approcher l’intersubjectivité au service de la rencontre de l’autre. 

La notion d’intersubjectivité est au coeur des débats contemporains dans le champ de la psychologie. L’intersubjectivité traverse en effet les différentes approches de la psychologie, des neurosciences à la psychologie sociale, des perspectives développementales aux approches psychoaffectives de la personnalité, des contextes de l’apprentissage à ceux du soin.

Cet ouvrage collectif, premier volume de la collection Actualités psychologiques, se propose de faire le point sur cette notion et d’apporter des pistes actuelles de compréhension aux enjeux de la place de l’autre et de l’altérité dans la construction du sujet. Des chercheurs de renommée internationale, de Suisse et de différents pays européens, apportent ici leur contribution, dans différents domaines théoriques qui sous-tendent la notion d’intersubjectivité et entre les méthodologies qui permettent d’en appréhender la dynamique.

Contribution exceptionnelle, cet ouvrage est à destination de tous, psychologues praticiens et professionnels de la relation, chercheurs et étudiants en psychologie ou dans des disciplines connexes. Il permet d’approcher l’intersubjectivité au service de la rencontre de l’autre.

  • L’intersubjectivité en questions. Introduction (Christiane Moro, Nathalie Muller Mirza et Pascal Roman)

 1. Intersubjectivité et développrement précoce

  • Intersubjectivité chez l’enfant: fondements psychobiologiques de l’apprentissage culturel  (Colwyn Trevarthen, Université d'Edimbourg)
  • Le référent dans l’intersubjectivité secondaire: un objet aussi ignoré que "l’autre face de la lune"? (Christiane Moro, Université de Lausanne)
  • Hiérarchie de la Mimésis et développement sémiotique: les cinq étapes du développement de l’intersubjectivité chez l’enfant (Jordan Zlatev, Université de Lund)

2. Intersubjectivité et apprentissage 

  • L’intersubjectivité dans l’étude des processus d’enseignement-apprentissage: difficultés et ambiguïtés d’une notion (Michèle Grossen, Université de Lausanne)
  • La "rencontre entre les esprits", une condition pour apprendre? (Nathalie Muller Mirza, Université de Lausanne)
  • À propos de terre et de toutes sortes d’autres choses… L’apprentissage de la catégorisation chez de jeunes enfants en classe de sciences (Niklas Pramling et Roger Säljö, Université de Göteborg)

3. Intersubjectivité, clinique et psychanalyse 

  • La construction de l’intersubjectivité chez le jeune enfant sur la scène du jeu: développements et avatars (Pascal Roman, Université de Lausanne)
  • Du secret structurant au secret pathogène: à propos de la genèse de la subjectivité et de l’intersubjectivité d’un point de vue psychanalytique (Muriel Katz-Gilbert, Université de Lausanne)
  • Le travail de l’intersubjectivité dans les équipes institutionnelles (Jean-Pierre Pinel, Université Paris 13)

4. Intersubjectivité et socialisation 

  • Construction identitaire et relations familiales à l’adolescence à l’aune de l’intersubjectivité (Grégoire Zimmermann et Vincent Quartier, Université de Lausanne)
  • Intersubjectivité et

Dans la revue Studies in Communication Sciences (extrait)

On the face of it, the title of this book and its explicit disciplinary focus on psychology might suggest that this work is only addressed to psychologists, mainly in view of a development of this discipline. At a closer look, however, one notices that this title is too narrow to describe the richness of the contents of this volume. […] And yet this collective volume has the merit of opening interesting paths to follow in order to accomplish this task, starting from an understanding of the multifaceted phenomenon of intersubjectivity in its (interrelated) psychological and communicative aspects.

Sara Greco, Studies in Communication Sciences,  vol. 15/1, pp. 161-162

Moi, c’est les autres

Notre identité est tissée, dès notre naissance, par nos interactions avec un monde rempli de sujets et d’objets… La notion d’"intersubjectivité", en plein essor dans les sciences de la psyché, est au coeur d’un ouvrage dirigé par trois chercheurs de l’Université de Lausanne.


Il faut moins d’une heure, après sa venue au monde, pour qu’un nouveau-né commence à tirer la langue en imitant sa mère, ou pour qu’il se mette à bouger la tête en suivant une balle colorée qu’on présente, en mouvement, à son regard. Capturées en vidéo et analysées par le psychologue et biologiste écossais Colwyn Trevarthen, ces images montrent les tout premiers pas du développement d’une nouvelle personne sur Terre. Elles révèlent, aussi, à quel point ce développement se construit, dès l’instant zéro, dans ce qu’on appelle, à la suite de Trevarthen, "intersubjectivité".

Le terme, si on veut, est peu engageant dans sa technicité. Tant pis. Il est précieux, car il indique un changement majeur dans la façon de comprendre ce que nous sommes. Notre identité, depuis son commencement, est tissée par les interactions dans lesquelles nous sommes engagés. Révolution copernicienne, ou pas loin. Car autrefois, l’affaire semblait p